Manifeste rosicrucien

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Manifesto Positio Fraternitatis Rosae-Crucis

positioEn 1623, les Rose-Croix placardèrent sur les murs de Paris des affiches à la fois mystérieuses et intrigantes. Quelques années auparavant, l’Ordre s’était déjà fait connaître en publiant trois Manifestes désormais célèbres : la Fama Fraternitatis, la Confessio Fraternitatis et les Noces chymiques de Christian Rosenkreutz, parus respectivement en 1614, 1615 et 1616.

A l’époque, ces trois Manifestes suscitèrent de nombreuses réactions, non seulement de la part des milieux intellectuels, mais également des autorités politiques et religieuses.

Comme l’ont souligné des historiens, des penseurs et des philosophes contemporains, la publication de ces Manifestes ne fut ni anodine ni inopportune. Elle se produisit à une époque où l’Europe traversait une crise existentielle très importante.

L’Histoire se répète et met régulièrement en scène les mêmes événements, mais à une échelle généralement plus vaste. Ainsi, près de quatre siècles après la publication des trois premiers Manifestes, nous constatons que le monde entier, et plus uniquement l’Europe, est confronté à une crise existentielle sans précédent. C’est pourquoi, fidèles à notre Tradition et à notre Idéal, nous, Rose-Croix des temps présents, avons jugé utile d’en témoigner à travers cette Positio.

> Lire Positio Fraternitatis Rosae-Crucis

 

> Voir également : Appellation Fraternitas Rosea Crucis 1614-2014