Revue Rose-Croix – Hiver 2017

N° 264 : Hiver 2017

 Sommaire

  • Quelle paix pour notre humanité? [Lire cet article], par B.J.Dasse
  • L’alimentation et la santé, par P.Dupont
  • Alchimie et métallurgie, par F.Ribet
  • Coeurs et oeufs de soleil, par B.Baudras
  • La laideur est-elle d’essence divine? par M.Mack
  • Petits principes de vie, par C.Ainardi
  • Documents d’Archives de l’A.M.O.R.C. : Stanislas de Guaita, le Rose-Croix

> Lire un extrait de cette revue

Quelle paix pour notre humanité, par B.J.Dasse

Article sélectionné dans ce numéro : N° 264 : Hiver 2017

Cette étude a pour objet de porter l’attention sur un sujet qui ne laisse désormais personne indifférent : celui de la paix. Pour être plus précis, la question est la suivante : quelle paix est possible pour notre humanité ? Comme chacun d’entre nous peut le constater, l’actualité quotidienne inonde la conscience collective de l’humanité d’événements et d’images qui démontrent bien que la paix est gravement menacée. Elle est menacée en l’homme pris individuellement, autant qu’entre les groupes sociaux ou les nations, et enfi n entre l’homme et son environnement.
En effet, l’homme, pris par les impératifs de la vie mécanisée et l’engrenage sans fi n d’une société matérialiste à l’excès, soumet son corps à une pression qui se traduit par une rupture d’équilibre sur les plans physique, mental et émotionnel. Le manque d’exercice physique, l’insuffi sance de repos, les sentiments de crainte, d’anxiété et d’angoisse qui se développent de plus en plus sont les signes patents de cette rupture.

D’un autre côté, de trop nombreux êtres humains sont devenus un danger pour les autres. La violence et le mal les fascinent de plus en plus. Cette violence se manifeste essentiellement par les nombreux théâtres de guerre que nous observons sur l’ensemble de la Planète, à l’intérieur des pays, entre groupes sociaux, mais aussi entre nations,
soit directement, soit par personnes interposées. Les causes principales de cette déchirure sont l’intolérance, religieuse et politique notamment, le désir de domination et la recherche effrénée du gain économique. Notre société est donc de ce fait en crise. Dans le domaine de l’éducation par exemple, cette crise est le fait que notre société n’a pas su conférer à nos enfants un idéal de vie en accord avec les exigences de la paix, idéal qui aurait pour socle l’obéissance, la tolérance, la promotion de la communication, le sens de la coopération entre individus, le goût de l’effort, le travail bien fait, une morale de groupe, etc. Dans le domaine de la morale, les signes les plus visibles de cette crise sont les abus en tous genres, l’indifférence érigée en règle d’or de conduite.

 

Lire la suite